Les chevaux de course, dont les membres sont très sollicités,présentent des affections comparables à celles de l’homme.

Certains traitements, particulièrement ceux concernantles tendons, ont d’abord été pratiquéssur les chevaux avant d’être transposés àl’homme : les peignages chirurgicaux de tendons dont le butest de les nettoyer des nodules lésionnels,
qui s’y sont formés pour leur permettre de cicatriseret de régénérer un tendon le plus souvent épaissimais finalement tout à fait fonctionnel mécaniquementet indolore.

Des vétérinaires utilisent depuis quelques années,les ondes de choc pour traiter les tendinopathies
et d’autres affections locomotrices du cheval.

Les résultats sont très favorables et obtenus avec undélais de quelques semaines, la guérison s’appréciantpar la disparition de la boiterie et la reprise de l’entraînement,ceci correspond à une cicatrisation du tissu conjonctif.